Skip links

Tout ce qu’il faut savoir sur le vélotaf

Métro, boulot, dodo, ou plutôt voiture, boulot, dodo. Et on recommence tous les jours. Ça vous déprime ? Nous aussi. Chez NoBelity, nous préférons la chanson «vélo, boulot, dodo». Croyez-en notre expérience et celle de vélotafeurs aguerris, cela change… à peu près tout. Dans cet article, nous reprenons pour vous les bases de la pratique montante qu’est le vélotaf.

vélotaf, Tout ce qu’il faut savoir sur le vélotaf, Nobelity, Nobelity
Mais qui sont ces hommes en costume et à vélo dans nos villes ? Des vélotafeurs, évidemment !

Qu’est-ce que le vélotaf ?

Voilà un mot et une pratique qui peuvent en dérouter plus d’un au premier abord. Le vélotaf, association des mots «vélo» et «taf», désigne le fait d’effectuer son trajet domicile-travail quotidien via le vélo, qu’il soit classique ou à assistance électrique. Les utilisateurs de ce moyen de transport sont appelés les «vélotafeurs». Cette pratique est très répandue et gagne chaque année du terrain en France, où le trafic cycliste croît de 15% par an depuis 7 ans. Rien qu’à Paris, le nombre de personnes se déplaçant régulièrement à vélo aurait plus que triplé depuis 1995 !

Les raisons du succès grandissant du vélotaf

Vous l’imaginez bien, les avantages du vélotaf sont nombreux et pour tout le monde, à petite comme à grande échelle. Mais les raisons principales que nous retrouvons sont le souhait de la part des usagers d’adopter un mode de déplacement plus respectueux de l’environnement surtout en ce qui concerne leur trajet-domicile travail, leur engouement pour le sport et le bien-être personnel comme professionnel au quotidien, ainsi que l’envie d’éviter le stress et la perte de temps inhérents aux embouteillages citadins.

Le vélotaf recèle de nombreux avantages…

pour les particuliers (les vélotafeurs)

  • gain de temps sur les trajets en ville,
  • pratique d’une activité physique régulière, donc amélioration des conditions de santé,
  • réduction du stress lié au transport (promiscuité, bruit, retards…),
  • économie des éventuels frais de stationnement, de péage, frais de carburant, assurance, etc.,
  • indemnités kilométriques : cette compensation financière peut être appliquée aux salariés qui se rendent au travail en vélo et varie selon le nombre de kilomètres parcourus,
  • gain de place au domicile si le vélo remplace la voiture,
  • participation à l’évolution de la société vers un monde plus durable (voir chiffre ci-dessous),
  • etc.

Parcourir 10km à vélo par jour permettrait d’économiser 700kg d’émission de CO2 par personne et par an !

Ça fait réfléchir…

pour les employeurs souhaitant fournir des vélos de fonction à leur salariés

  • participation à la hausse de la productivité,
  • amélioration du bilan carbone de l’entreprise,
  • réduction des risques de retards et de l’absentéisme,
  • gain de place sur site,
  • amélioration de l’accessibilité au site,
  • aides financières de l’État et des villes pour la mise en place d’un plan de déplacement entreprise ou plan de déplacement inter-entreprise (PDE ou PDIE, voir notre article sur le plan de déplacement entreprise)
  • possibilité d’offrir des vélos de fonction aux salariés via des solutions clef en main proposées par NoBelity,
  • etc.

NoBelity accompagne les entreprises avec des solutions adaptées à chaque besoin et chaque problématique. De plus, nous proposons une offre de location longue durée (LLD) à destination directe des salariés.

(loyer du vélo, assurance casse/vol/assistance et package pièces et maintenance compris)

Les avantages du vélotaf à plus grande échelle

  • réduction de la pollution atmosphériques et des frais de santé qui y sont liés,
  • diminution du nombre de voitures en circulation et en stationnement, donc réduction des congestions en ville,
  • réduction des nuisances sonores et visuelles,
  • gain de place à grande échelle,
  • tout simplement : qualité de vie en augmentation.

La mise en place

Vous voilà convaincus ? C’est l’heure de la mise en place. Il vous faudra un peu d’équipement pour rejoindre la grande famille des vélotafeurs. Quelques frais sont donc à anticiper :

Le vélo

La pièce maîtresse, qu’il soit électrique ou non. À vous de trancher entre ces deux grandes catégories en fonction de l’effort physique que vous êtes prêt à fournir, de votre temps de trajet domicile-travail, de votre niveau d’exigence de confort, de vos moyens, etc.… Les prix varient largement selon le choix du modèle, mais un vélo à assistance d’entrée de gamme de très bonne qualité ne peut être accessible en dessous de 1400€.

Pour une utilisation purement urbaine, un vélo de ville suffit amplement. Si votre trajet est cahoteux ou que la chaussée est en mauvais état, vous pouvez aisément ménager votre dos en vous tournant vers le vélo tout chemin (VTC) qui a l’avantage non négligeable d’avoir des suspensions. Pour des trajets domicile-travail, pas la peine de vous tourner vers le VTT, sauf si votre trajet implique de traverser une forêt ou des chemins non goudronnés. Votre VAE de loisir peut également faire l’affaire pour vélotaffer.

Si vous voulez emmener les enfants à l’école sans vous fatiguer et en profitant de l’air frais, vous pouvez même opter pour un vélo cargo électrique. Nous savons qu’ils vont adorer ça, et vous aussi !

NoBelity est associé à Proxy Cycle, constructeur français de vélos à assistance électrique, pour répondre à toute exigence de qualité.

Les accessoires du vélotafeur

Évidemment, le casque est le grand incontournable pour ce qui est de votre sécurité. Comptez environ 50€ pour un casque de qualité. Dans la même catégorie, nous retrouvons le feu avant (qui doit être blanc) et arrière (rouge, celui-ci), ainsi que les réflecteurs, obligatoires sur les vélos classiques comme électriques. À partir de quelques dizaines d’euros le tout. Ajoutons à cela un rétroviseur et une sonnette pour signaler votre présence et le tour est joué.

Pour la sécurité de votre vélo, il vous faudra certainement un antivol dont le choix sera fait selon votre convenance (plus ou moins souple, lourd, compact, perfectionné, etc.). L’éventail des prix est très large car il dépendent du modèle choisi, de quelques euros à plus de 100€ pour les modèles les plus perfectionnés.

vélotaf, Tout ce qu’il faut savoir sur le vélotaf, Nobelity, Nobelity

Vélotaffer implique d’emporter avec soi quelques affaires. Pour ce faire, vous pouvez opter pour un sac à dos, un panier avant/arrière à fixer sur votre vélo (environ 20€) ou bien des sacoches, comme sur cette image, dont les prix varient grandement en fonction de leur taille, leurs finitions, etc. mais qui sont, bien souvent, convertibles en sac à dos (de 30 à plus de 100€).

L’entretien et la réparation du vélo

Un vélotafeur, même débutant, peut apprendre à effectuer des vérifications, entretiens et réparations de base sur son véhicule. Mais, comme pour une voiture, il faut penser à faire vérifier son vélo par des professionnels une à deux fois par an pour des raisons de sécurité et afin de se prémunir de frais de réparation plus conséquents. En effet, mieux vaut prévenir que guérir. Comptez environ une soixantaine d’euros par an pour l’entretien de votre vélo. Il ne faut pas hésiter à contacter un professionnel lorsqu’il s’agit de réparation afin d’éviter un bricolage douteux et de mauvaises surprises.

Le moteur et la batterie d’un vélo électrique sont des éléments soumis à un réglementation stricte et ne doivent être manipulés que par des professionnels.

On vélotaffe quand il pleut ?…

La pluie est souvent perçue comme un obstacle pour sauter le pas du vélotaf. Mais aujourd’hui, ce n’est plus un bon prétexte puisqu’il existe toute une panoplie d’équipements parfaitement adaptés pour contourner cette difficulté (avec plus ou moins de grâce, certes, mais avec efficacité). Parmi eux, on retrouve :

  • la cape de pluie, ample et imperméable. Elle peut englober le guidon pour couvrir parfaitement vos bras et vos genoux tout en prévenant toute gêne dans votre conduite. Parfaite pour le port de costumes. Les prix sont très variables, de 15 à plus de 150 € selon le modèle et sa qualité,
  • on peut aussi opter pour la version veste et pantalon de pluie, plus proches du corps mais très respirants et équipés de bandes réfléchissantes pour assurer la sécurité du porteur,
  • les surchaussures pour compléter la protection des capes et des pantalons de pluie en gardant nos pieds au sec (et au chaud l’hiver). Les modèles sont plus plus ou moins hauts avec semelles anti-dérapantes pour un confort de conduite maximal. Comptez environ 20 – 30 € la paire,
  • les gants et les manchons, accessoires indispensables pendant la période hivernale. L’avantage des manchons : ils sont en taille unique, ce qui permet de les fixer directement au vélo de notre choix, et pourront être utilisés par différents conducteurs. Leur prix peut varier de 10 à plus de 50 € selon leur composition.

Vélotaffer à la campagne, c’est possible ?

Vous nous direz : vélotaffer à la campagne, quelle bonne blague. Mais c’est justement là que les vélos à assistance électrique et leur choix scrupuleux font leur entrée. Ils permettent de parcourir des distances relativement longues (50km ou plus) sans se fatiguer. Leur usage se répand car les prix sont de plus en plus accessibles et les modèles s’adaptent de mieux en mieux pour une expérience toujours plus personnalisée.

Vous pouvez même adopter un VTT électrique pour parcourir des chemins non bitumés car, rappelons-le, le vélotaf doit rester une démarche plaisir et votre trajet domicile-travail ne doit pas devenir un parcours du combattant. Le multi-modal, comprenez l’usage de différents modes de transport pour un même trajet, est aussi envisageable grâce aux vélos électriques pliants ; pratiques à emporter avec vous dans les transports en communs, ils sont un complément à un trajet trop long à faire via le vélo seul.

À noter : la campagne, il est d’autant plus important pour le vélotafeur de penser sécurité que les éclairages publics sont souvent moins répandus qu’en ville. Lampes avant et arrière obligatoires, bandes réfléchissantes supplémentaires sur les vêtements et le casque, sacs équipés de lampes LED fonctionnant comme des clignotants de voiture… les accessoires ne manquent pas pour signaler votre présence aux autres usagers de la route, tout en ergonomie et style.

Employeurs ou salariés : n’hésitez pas à nous contacter, nous saurons vous renseigner parfaitement quant à la mise en place de solution de vélo-mobilité en entreprise. Contactez-nous directement via le formulaire de renseignement ou via notre chat en bas à droite de votre écran pour une réponse immédiate.

Nos derniers articles

Leave a comment

Name*

Website

Comment