Skip links

Quel vélo pour aller au travail ?

Se rendre sur son lieu de travail à vélo et dire adieu aux embouteillages, un vieux rêve… qui devient réalité pour des Français toujours plus nombreux, notamment depuis la crise sanitaire de la COVID-19. Mais quel vélo pour aller au travail ? Le choix n’est pas forcément aisé lorsqu’il est question de vélotaf ou de vélotaf électrique. Voici quelques conseils pour vous aider à dénicher votre future monture.

vélo pour aller au travail, Quel vélo pour aller au travail ?, Nobelity
Quel vélo choisir pour aller au travail ? Éléments de réponse.

Les avantages du vélotaf

Pour commencer, les avantages du vélo pour aller au travail sont très nombreux et il est toujours bon de les répéter. Parmi cette liste non-exhaustive, nous trouvons le fait que le vélo électrique comme classique permet :

  • d’occuper moins de place en stationnement et permet donc d’être stocké et garé plus facilement au domicile, à l’entreprise ou dans la rue,
  • de pratiquer une dose quotidienne de sport doux pour les articulations,
  • de réduire le stress et de gagner en productivité au travail,
  • de profiter du grand air peu importe la météo (voir notre article dédié à la pratique du vélotaf pour plus de détails quant à l’équipement du vélotaffeur par tous les temps),
  • de circuler plus vite que les voitures en ville,
  • de réduire ses dépenses en matière de déplacements (coût du véhicule, carburant, etc.), surtout en passant par le leasing de vélo à assistance électrique (voir notre article traitant du sujet),
  • de faire un geste quotidien non négligeable pour l’environnement,
  • de prévenir les risques sanitaires liés à l’utilisation des transports en commun.

Un vélo électrique ou classique pour le vélotaf ?

La grande question : je choisis un vélo électrique ou classique pour aller au travail ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour trancher.

Nous penserons immédiatement à la notion de distance. Il faut inévitablement se poser la question de la longueur que représente le trajet domicile-travail à parcourir tous les jours et, par conséquent, des efforts physiques que vous serez prêt à fournir quotidiennement, minimum 2 fois par jour.

Nous pourrons dire que l’achat d’un VAE devient une option intéressante à partir de 3 à 5km de parcours quotidien à réaliser. En deçà, un vélo classique peut faire l’affaire si le trajet est relativement plat ou que vous vous trouvez plutôt dans la catégorie des sportifs.

Mais le vélo à assistance électrique ne rime pas forcément avec effort physique nul, puisque le niveau d’assistance des VAE peut être modifiée en temps réel selon l’envie et le besoin du conducteur. Une grande montée à franchir ? On augmente le degré d’assistance d’un cran ou deux pour le baisser à nouveau en descente.

Côté budget, un vélo classique coûtera moins cher qu’un vélo électrique dont on dit qu’il est de bonne qualité à partir de 1200 euros environ. Mais les primes à l’achat d’un vélo électrique se sont multipliées ces derniers mois en plus de celle déjà proposée par le gouvernement pouvant atteindre 200 euros, ce qui peut grandement diminuer la facture et faire pencher la balance en faveur du vélotaf électrique. N’hésitez pas à vous renseigner sur les primes existantes par rapport à votre lieu de résidence.

Le coup de pouce vélo pour sortir sa bicyclette du grenier et vélotaffer

Avec le déconfinement, le gouvernement a donc décidé de favoriser l’usage du vélo pour aller au travail et comme moyen de déplacement quotidien afin d’éviter au maximum les risques de propagation du virus liés à l’affluence dans les transports en commun. Pour ce faire, il a mis en place une aide nommée le Coup de pouce vélo.

Elle comporte 3 aspects :

  • une prise en charge des frais de réparation d’un vélo jusqu’à hauteur de 50€,
  • la prise en charge de cours en vélo-écoles pour apprendre le bon usage du vélo,
  • et, pour les les collectivités, les résidences étudiantes, les pôles d’échanges multimodaux, les établissements d’enseignement ou encore les bailleurs sociaux, la prise en charge de 60% des frais d’installation d’espaces de stationnement temporaires pour vélos.

N’hésitez pas à vous renseigner sur le site www.coupdepoucevelo.fr pour obtenir cette aide.

Faire le choix du vélotaf électrique : des critères à prendre en compte

L’autonomie du vélo

Le choix du vélo électrique demande de se pencher sur l’autonomie qu’offre sa batterie. Pouvant varier d’environ 20 à 100km, il faudra étudier la longueur et la topographie de votre parcours, le niveau d’assistance dont vous aurez par conséquent besoin ou encore votre morphologie, qui seront autant de critères de choix.

La capacité des batterie est exprimée en Wh. Plus cette donnée sera élevée, meilleure sera l’autonomie du vélo. Les batteries des modèles d’entrée de gamme affichent souvent une capacité de 300 à 400 Wh, permettant de parcourir 20 à 60 km. Les batteries des modèles plus hauts de gamme, quant à elles, peuvent avoir des capacité de 600 ou 800 Wh.

Moteur roue ou pédalier ?

Une fois que vous êtes sûr(e) de choisir le VAE pour aller au travail, une autre question arrive bien souvent : faut-il choisir un moteur dans la roue ou un moteur pédalier ?

Le moteur dans la roue est un moteur à courant continu qui tourne, et ce, peu importe la force avec laquelle vous appuyez sur la pédale.

Le moteur pédalier, quant à lui, va faire tourner le moteur de manière proportionnelle à votre pédalage. Ce qui signifie que plus vous appuyez fort plus vous allez vite, ce qui procure un ressenti très naturel.

Le mieux reste de tester les deux moteurs pour trouver celui qui s’adaptera le mieux à votre conduite.

Un vélo électrique pliant pour un maximum d’ergonomie

Si vous souhaitez pouvoir ranger votre VAE chez vous pour vélotaffer ou que vous y êtes contraint, le vélo électrique pliant est une très bonne solution. Très compacts et légers, ils permettent de multiplier les modes de transport. Habitant à la périphérie et travaillant en centre-ville ? Vous pouvez prendre le train puis chevaucher votre vélo électrique de la gare jusqu’au bureau !

La marque spécialiste du vélo pliant électrique, c’est EOVOLT. À retrouver dans les points de vente de notre partenaire Proxy Cycle.

Favoriser l’assemblé en France avec Proxy Cycle

vélo pour aller au travail, Quel vélo pour aller au travail ?, Nobelity

Favoriser l’économie locale est une volonté partagée par NoBelity et qui peut être un critère de choix. C’est pour cette raison que nous nous appuyons sur notre partenaire spécialiste du vélo à assistance électrique haut de gamme Proxy Cycle Rhône-Alpes. Ses modèles sont assemblés en France, dans le Doubs. Pour plus d’informations, nous vous invitons à visiter leur site Internet.

Si vous êtes un particulier à la recherche du vélo électrique de vos rêves, n’hésitez pas à prendre contact avec Proxy Cycle Rhône-Alpes dont les équipes auront le plaisir de vous renseigner.

NoBelity au service de la mobilité en entreprise

Vous êtes un professionnel qui souhaite équiper ses salariés en vélos électriques à plus grande échelle, mettre en place un plan de déplacement entreprise ? Vous êtes au bon endroit.

Notre équipe NoBelity, spécialisée dans l’éco-mobilité et le vélotaf, sera ravie d’être à votre écoute pour étudier votre projet et vous proposer des solutions clef en main adaptées, totalement sur mesure.

Pour plus de détails sur nos solutions, consultez notre article traitant du sujet : Les solutions de NoBelity pour développer votre plan de mobilité entreprise.

N’hésitez pas à télécharger notre brochure pour plus d’informations sur notre offre en remplissant le formulaire ci-dessous :

Nos derniers articles

Leave a comment

Name*

Website

Comment